Leaders

Leadership : ce que 2020 m’a appris pour penser 2021

« L’avenir tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre »
- Antoine de Saint-Exupéry

2020 marquait ma première année chez Splunk en tant que country manager en France. Et quelle année ! Je n’avais pas prévu de commencer une nouvelle page de ma carrière... en télétravail. Mais Covid oblige, cela a été le cas pour de nombreuses personnes chez Splunk et dans de nombreuses sociétés en forte croissance. Plus que jamais il a fallu faire preuve de patience et adapter sa communication à une audience exclusivement virtuelle... avec créativité !

Retour sur 2020, une année inédite 

Qui aurait pu penser qu’on allait apprendre à se connaître via… Zoom ! Le mot d’ordre en cette période incertaine : communiquer, communiquer et encore communiquer ! Même si tout le monde est bien conscient de la fatigue engendrée par les réunions virtuelles à répétition, la fameuse “Zoom fatigue” (mais les Skypéros ne sont pas à négliger 😁).

Alors nous avons tenté de garder le côté créatif et convivial de nos réunions, exploitant à fond les fonctionnalités des outils de visioconférence, et allant même jusqu’à organiser un Escape Game virtuel : merci l’équipe avant-vente ! 

 

Bah alors, tu viens plus aux réunions ? 

Plus sérieusement, ma première année chez Splunk n’a pas été de tout repos. Il a fallu créer du lien, inspirer et garder le cap tout en naviguant en eaux incertaines. Lorsque l’on travaille de chez soi, l’équilibre entre vie personnelle et professionnelle peut ainsi se brouiller très rapidement. Nous avons donc proposé des solutions concrètes comme des jours de repos supplémentaires pour pouvoir souffler et se détacher de l’écran ou l’interdiction d’organiser des réunions les vendredis après-midi.

Leadership en période d’incertitude

Au-delà de ma propre expérience chez Splunk, j’ai eu l’occasion d’échanger avec différents dirigeants autour de moi et j’ai également participé à une table ronde sur le leadership féminin en période d’incertitude. 

Ce que j’ai appris, c’est que les dirigeants ont été époustouflés par la résilience de leurs équipes ! Malgré les problèmes posés par le travail à la maison, le fait de ne pas avoir d’endroit pour s’isoler, la mauvaise bande passante, l’anxiété engendrée par la pandémie, le manque de visibilité… Eh bien, les équipes ont innové, créé et ont continué à avancer. Ça ne m’étonne qu’à moitié, moi qui suis une adepte du leadership par l’empathie et de "la culture collective du leadership”.

Si ça ne vous dit rien, voici une illustration concrète. En ces temps incertains où le télétravail s’est imposé (en septembre, 1 français sur 7 était en télétravail selon le Figaro), les collaborateurs peuvent se sentir isolés. Ils peuvent avoir besoin de se sentir membre d'une communauté œuvrant pour le bien commun. Je souhaite permettre aux Splunkers de retrouver du sens, et de pouvoir s’investir dans des activités caritatives notamment via Splunk4Good. Notre Splunker Fabrice Floirac a ainsi enfourché 2 fois son vélo pour la bonne cause en 2020. La première fois pendant 24 heures d’affilée, au profit des Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France. Et la seconde fois pour le Téléthon, cette fois en équipe et pendant 48 heures (vous pouvez d’ailleurs encore soutenir l’action ici).

 

Redonner du sens, c’est aussi donner une voix à chacun. Je me suis toujours définie comme “un manager coach” : mon rôle est d’aider les équipes à trouver et faire émerger leurs propres réponses et solutions. Mieux que quiconque, ce sont eux qui connaissent leurs objectifs et ce sont eux qui ont les réponses à leurs questionnements. 

Enfin cette année, j’ai aussi mis un point d’honneur à donner de la visibilité et à communiquer régulièrement sur la vision de Splunk pour permettre aux équipes de mieux supporter l'absence de visibilité dans leur vie personnelle.

En soi, 2020 m’a confortée dans mon optique : faire preuve d’humilité, savoir remettre en question ses certitudes, et surtout miser sur le collectif.

Ma vision du management en 2021

En tant que manager, l’objectif de 2021 sera d’avoir des relations humaines plus justes et authentiques. Cette qualité de relation est pour moi l’enjeu du management dans les prochaines années. 

Il apparaît aussi que le télétravail est là pour durer. Dans un article de Forbes, on découvre ainsi que plus d’⅓ des travailleurs du secteur IT va continuer à faire du télétravail en 2021. Il va falloir penser un monde du travail où l’on collabore aussi bien avec les collègues en présentiel qu’à distance. D’ailleurs dans les Prédictions 2021 pour les leaders, notre directeur technologique Tim Tully indique qu’il est urgent d’offrir des expériences de visioconférences plus riches pour le bien-être des travailleurs. Vous avez dit réalité augmentée ? 

En un mot, 2021 ne sera pas plus facile que 2020. À l’heure où j’écris, il apparaît que le virus va continuer de perturber le quotidien au moins jusqu’au troisième trimestre 2021. Il est très difficile de prédire des tendances dans un monde où l’incertitude règne, et où il n’est pas possible de savoir exactement à quoi ressemblera la norme « post-COVID ». 

Ce qui est sûr, c’est que les organisations performantes vont concentrer leurs activités sur les priorités. Et la priorité, c’est le client ! Pour nos clients, l’accélération de la transformation numérique, les défis du passage au cloud, l’explosion des cybermenaces… tout cela a marqué 2020 et continuera à influencer 2021. Entouré de nos partenaires technologiques comme Google Cloud ou AWS, et nos partenaires comme Orange, Sopra- Steria, I-tracing ou CGI (pour n'en citer que quelques-uns) nous serons là pour aider nos clients, des acteurs et actrices de l’ère des données, qui ont bien compris le pouvoir des data pour chacune de leurs questions, actions et décisions.

Et pour vous souhaiter de bonnes fêtes et une bonne année, l’équipe française a même créé un calendrier de l’Avent sous le signe... de la Splunkerie ! En d’autres termes, un florilège de blagues glanées par les Splunkeuses et Splunkers au cours de leurs carrières informatiques ! Ma préférée ? Le 24 décembre bien sûr...

À l’année prochaine !

----------------------------------------------------
Thanks!
Sophie Yannicopoulos

Splunk
Posted by

Splunk