Splunk Life

Dans la peau d’une Splunkeuse : Aurélie Gibier Bouvet

Aurélie Gibier BouvetIl y a un peu plus de trois ans,  Aurélie quittait les rives ensoleillées de Malaga, et posait ses valises à Paris pour se frotter au monde des données. Véritable boule d’énergie, jamais à court d’idées ni de projets, elle a su insuffler un esprit d’équipe et une camaraderie dès ses premiers pas chez Splunk. Partons à la rencontre de Aurélie Gibier Bouvet, Field Account Manager pour le secteur public chez Splunk.

Aurélie, comment t’es-tu retrouvée dans l’IT ?

Les stages peuvent nous aider à nous orienter, à trouver notre voie. Et c’est celui que j’ai réalisé lors de mon cursus de BTS qui m’a fait entrer dans le monde de l’IT.

J’ai commencé en tant que commerciale sédentaire chez un partenaire intégrateur pour gérer une partie des clients du secteur public. J’ai pu évoluer au sein de cette entreprise en tant qu’account manager. J’ai beaucoup appris au sein de cette structure (vente de différentes solutions, un grand nombre de connexions avec des éditeurs et des constructeurs, ainsi que la gestion de la relation client). Et au bout d’un certain nombre d’années j’ai décidé de m’évader en Espagne, à Malaga, pour vivre une autre expérience professionnelle chez un éditeur de logiciels. Mais c’était aussi l’occasion de vivre une aventure personnelle en famille pendant presque 4 années ! Mon souhait était de sortir de ma zone de confort et de me fixer d’autres challenges.

Ce fut une belle parenthèse avec de belles rencontres, une langue latine mieux maîtrisée (un cadeau pour mes enfants) et des compétences professionnelles supplémentaires acquises. J’y ai appris à m’adapter rapidement à un nouveau lieu de vie, une nouvelle entreprise et une nouvelle langue !

Et comment tu es arrivée chez Splunk ?

La famille et les amis me manquaient, et surtout la vie parisienne avec ses musées et ses différentes sorties culturelles. Surtout, une nouvelle expérience professionnelle en France me tendait les bras. L’offre était alléchante: rejoindre une structure en plein développement, dans un secteur en pleine croissance, avec une solution indispensable pour les clients, au sein d’une nouvelle équipe et avec un focus sur le secteur public ! Vous l’aurez compris, tous les critères de succès étaient là pour démarrer une nouvelle aventure professionnelle.

Je suis arrivée chez Splunk en juillet 2019 avec une quarantaine de salariés. Et aujourd’hui nous sommes plus de 80 Splunkers ! J’ai vu la structure changer, évoluer et je suis toujours ravie de travailler avec les Splunkers, d’accompagner nos clients dans l’utilisation de la plateforme qui répond à de nombreux cas d’usage (sécurité, IT, observabilité). Splunk propose une plateforme de données unifiée et notre objectif est d’apporter notre support et notre accompagnement à l’utilisation de celle-ci pour donner de la valeur à la data, et faire travailler les données utiles à nos clients. 

Quel est ton meilleur souvenir chez Splunk ?

Il y en a beaucoup 😁 ! Je vais en citer un : notre événement Sales Kick Off à Las Vegas ! C’était  en février 2020, juste avant le confinement. Ce fut une belle rencontre avec l’équipe France, et avec l’équipe de commerciaux Field dans laquelle je venais tout juste de démarrer, et dans laquelle je suis encore.


Splunk France

La vie sociale est très importante pour moi, et durant ce séminaire commercial, on a l’occasion de rencontrer de nouveaux Splunkers de partout dans le monde ! C’est aussi l’occasion de partager nos retours d’expérience sur des cas d’usage et de se mettre à la page sur de nouveaux produits.

Ça ressemble à quoi une journée dans tes baskets ?

Aurélie Gibier BouvetUne journée bien remplie et dynamique ! Il y a plusieurs journées dans ma journée...

Le démarrage se fait avec un réveil assez tôt, pour gérer la petite famille (j’ai 2 garçons) avant d’arriver au bureau. C'est là que la journée de travail commence, et j'essaie de prendre le temps de discuter avec mes collègues des différents projets autour d’un café. Durant la journée je prépare et réalise les ateliers avec nos clients, je les rencontre et je prépare l’agenda à moyen et long terme (prospection, gestion de comptes, préparation des événements…).

C’est une histoire d’anticipation et de synchronisation avec l’équipe de comptes, que l’on appelle ici “le Village” 😁. 

En fin de journée, ou durant la pause déjeuner, je m’accorde 2 à 3 fois par semaine une séance de sport pour dépenser mon énergie, qui peut être débordante ! Je reprends en fin de journée ma vie de famille là où je l’avais laissée.

Quels projets te tiennent à cœur en dehors de Splunk ?

Depuis quelque temps je me suis associée avec deux coachs sportifs à une association sportive ‘’Sport Latin Dance’’ (Boxe anglaise style cubain, fitness et danses latines).

Je commence à organiser des événements (des stages par exemple..). C’est un plaisir de les organiser et surtout d’apprendre en même temps !

Aurélie Gibier BouvetD’ailleurs, en parlant de sport, avec un groupe de Splunkeuses, nous participerons à la Parisienne, une course à pied qui soutient la recherche médicale sur le cancer du sein. Ce sera un moment de partage et de soutien. C’est ça aussi l’esprit d’équipe made in Splunk !

Une phrase qui te représente ? 

Se méfier de l’eau qui dort…

Et une œuvre à conseiller ?

Je lis beaucoup, mais s’il fallait faire un choix, il porterait sur un roman graphique, MAUS. Cette BD m’a marquée par la qualité de ses illustrations et le message dévoilé à travers celles-ci. Le père de l'auteur, Vladek, juif polonais, rescapé d'Auschwitz, raconte sa vie de 1930 à 1944, date de sa déportation.

Maus - Vladek

D’origine polonaise, cette histoire m’a rappelé les moments de guerre et d’après-guerre décrits par mes grand-mères et leur manière de voir la vie aujourd’hui (loin d’une société de consommation, avec toujours cette peur du futur, de la faim, etc.).

Cela me permet de relativiser. Il faut prendre du recul, savoir gérer ses priorités personnelles et professionnelles, et savoir distinguer ce qui est important et/ou urgent, mais sans être grave pour autant.


Et pour finir sur une touche plus joyeuse, si un jour vous faites un passage en Andalousie, j'ai tous les bons plans, alors n'hésitez pas à me contacter !

***

Pour plus d’histoires de Splunkers, retrouvez notre ancien sous-marinier Yoan Semin ou notre citadine avide de découvertes culturelles Fanny Doukhan ! Et pour nous rejoindre, visitez notre page carrières !

Je suis passionnée par mon métier de HR que j'ai pu exercer en France et à l'international. Je suis à présent à Paris , j'ai 2 petites filles de 5 ans et 2 ans . J'aime rencontrer des personnes de tout horizon et nationalités. J'ai eu la chance par exemple de monter une équipe en Belgique de 200 personnes comprenant 18 nationalités! La diversité et l'appartenance à une culture d'entreprise sont pour moi indispensables à la réussite d'une société.