Leaders

Covid-19 : L’ère des données s’impose en France

2020 nous a tous pris par surprise. Dans mon dernier article, je me penchais sur ce que 2020 m’avait appris pour penser 2021. Mais comment la pandémie a-t-elle changé la façon dont les entreprises utilisent les données ? Splunk a mené une étude européenne pour le savoir, et voici ce qu’elle a révélé pour la France.

Le Covid-19 entraîne une utilisation plus intensive des données par les entreprises françaises 

Dans cette étude européenne menée en octobre 2020, nous avons interrogé plus de 200 responsables de la stratégie de données de leur entreprise en France.

Nous constatons tout d’abord que le Covid-19 a donné un coup d’accélérateur à la transformation numérique des entreprises françaises. En effet :

  • 82 % des professionnels interrogés estiment que la collecte et l'exploitation des données par leur entreprise est propice à l'innovation, mais qu'elles doivent être améliorées.
  • Une vaste majorité des répondants français pensent que la pandémie de Covid-19 a accéléré la façon dont leur entreprise utilise les données pour détecter des tendances ou élaborer des projections, notamment pour :

        > Renforcer et soutenir le développement de l'entreprise (77 % des répondants) ;

        > Améliorer le support IT, par exemple en fournissant des solutions spécifiques aux défis du télétravail (85 % des répondants) ;

        > Gérer et organiser le retour au bureau en toute sécurité (81 % des répondants).

Le Covid-19 accélère la prise de décision

La pandémie a également mis en évidence la nécessité de compter sur les données pour prendre les bonnes décisions : 

  • 72 % pensent que le Covid-19 a changé le degré de dépendance de leur entreprise aux données pour assurer le bon fonctionnement de ses opérations.
  • 92 % des Français interrogés pensent que la visualisation des données de leur entreprise en temps réel l’aiderait à prendre de meilleures décisions.
  • 92 % des répondants français estiment que leur entreprise a pris de plus en plus l’habitude de collecter et d’interpréter des données au cours des six derniers mois afin de répondre au mieux à la crise du Covid-19.
  • Utiliser les données de manière appropriée n’est pas anodin, puisque 80% des consommateurs interrogés déclarent qu’ils iraient voir ailleurs s'ils avaient le sentiment qu'une entreprise ou une marque utilise leurs données de manière irritante ou inappropriée (par exemple, en montrant des publicités non pertinentes, pour du mailing mal ciblé, ou en les partageant avec d'autres entreprises).

Des données c’est bien, mais des données bien utilisées, c’est mieux !

Les conséquences du Covid-19 sur les services informatiques 

Enfin, la pandémie a fait peser une pression inégalée sur les infrastructures informatiques et sur les opérations de sécurité qui ont vu les menaces exploser :

  • Les niveaux de confiance associés à la résilience de l’infrastructure chutent ! 28% des entreprises françaises interrogées disent avoir manqué de confiance dans leur infrastructure IT pendant la pandémie, contre 7 % seulement auparavant...
  • Moins de la moitié des consommateurs français sont prêts à tolérer une faille de données chez une entreprise ! Ce chiffre est significatif quand on le compare avec les 60 % de Britanniques, 66 % d’Allemands et même 75 % des Néerlandais qui se montreraient compréhensifs.

Les entreprises françaises n’ont qu’à bien se tenir...

L’impact du Covid-19 sur les investissements IT en France

Heureusement, les entreprises françaises réagissent aux conséquences du Covid-19, en allouant de manière avisée leurs budgets IT en 2021. C’est en tout cas ce que constate une étude publiée sur Le Mag IT. Sans surprise, il est devenu plus facile de justifier les investissements dans le télétravail (+52%), dans la modernisation du réseau/infrastructure (+30%) ou encore dans la sécurité et la gestion du risque (+29%). 1 répondant sur 4 confirme une accélération des projets de transformation numérique qui, on le sait, doivent s’accompagner d’une stratégie de cybersécurité solide.

Enfin, la sensibilisation des utilisateurs est aussi un sujet fort pour 2021. Il n’y a qu’à voir les  72 % des répondants français de notre étude qui déclarent ne jamais lire les déclarations de confidentialité des données lorsqu'ils visitent un site web pour la première fois parce « cela prend trop de temps » !

Il est temps de rendre chaque individu responsable et acteur de ses données. 

*** 

Avant de vous quitter, j’en profite pour vous souhaiter une bonne année 2021 de la part de toute l’équipe, qui a commencé fort avec un atelier cuisine « gourmand » en compagnie du chef étoilé Simone Zanoni ! Nous serons à vos côtés pour garder le cap en 2021, et vous aider à transformer les nombreux challenges qui vous attendent en opportunités pour votre organisation.  

----------------------------------------------------
Thanks!
Sophie Yannicopoulos

Splunk
Posted by

Splunk