Leaders

Ceci n’est pas une bonne résolution 2021

European Data Age ResearchJ’espère ne pas être le seul à entamer 2021 avec un sentiment renouvelé d’optimisme, sans doute plus encore que les années précédentes.

2020 a été une année éprouvante. Nous avons appris beaucoup sur nous-mêmes et sur nos entreprises dans les circonstances les plus difficiles. En effet, nous avons observé une accélération des tendances numériques qu’aucun de nous n’aurait pu anticiper à la même époque l’année dernière. Des prédictions ont été réduites à néant tandis que nous nous sommes rapidement adaptés au télétravail, en utilisant des services en ligne et en exploitant les données pour prendre des décisions importantes.

S’il ne s’agit pas d’une bonne résolution de nouvelle année au sens classique du terme, je veux que cet article soit un cri de ralliement pour inciter les autres entreprises à tirer tous les enseignements possibles de notre expérience de 2020. Poursuivons les progrès accomplis avec nos stratégies numériques en 2021, et adoptons pleinement l’ère des données, dans laquelle – nous pouvons maintenant le dire avec une certaine confiance – nous sommes pleinement entrés en Europe.

Chez Splunk, nous avons mené une étude européenne qui s’est penchée sur la façon dont l’utilisation des données par les entreprises avait changé dans le contexte de la pandémie. Voici ce qu’elle a révélé :

  • Plus des trois quarts des entreprises françaises (79 %) et britanniques (77 %) pensent que la pandémie de Covid-19 a accéléré l’utilisation des données dans leurs opérations. Cette dynamique s’observe également en Allemagne (64 %) et aux Pays-Bas (61 %).
  • Les personnes interrogées ont également indiqué que cette intensification de l’utilisation des données allait contribuer à leur succès futur : une majorité des entreprises (Royaume-Uni : 80 % ; France : 82 % ; Pays-Bas : 80 % ; Allemagne : 68 %) disent notamment que cela va stimuler l’innovation.
  • Pour la très grande majorité des entreprises européennes interrogées (90 %), la visualisation des données en temps réel a permis de prendre de meilleures décisions.

On en parlait déjà avant, mais c’est en 2020 que nous avons vu les entreprises de toute la région adopter véritablement les données comme outil pour garantir une meilleure prise de décision et une planification stratégique plus judicieuse en pleine pandémie. Si, jusque-là, de nombreux décideurs considéraient que les données appartenaient au domaine de l’équipe IT, leur importance est désormais reconnue par tous. 2021 ne doit pas être une excuse pour ralentir dans ce domaine ; au contraire, les entreprises européennes doivent intensifier l’utilisation des données pour garantir leur réussite dans ce qui restera un climat économique difficile.

En ce début d’année, j’encourage aussi les entreprises à ne pas naviguer à vue dans l’ère des données, et notre étude apporte des éclairages intéressants sur l’attitude des consommateurs européens vis-à-vis des données. En effet, si elle met en évidence que les entreprises utilisent plus intensivement les données pour survivre aux perturbations causées par la maladie de Covid-19, il est clair que, pour les consommateurs, l’ère des données se caractérise par des attentes élevées concernant l’utilisation, la gestion et le partage de leurs données :

  • Les banques sont considérées comme un espace sûr pour le partage d’informations personnelles. Au Royaume-Uni et en France, s’agissant des données personnelles, les individus sont plus susceptibles de faire confiance à leur banque (68 %) qu’à leurs conjoints (Royaume-Uni : 60 % ; France : 66 %) ou leurs parents (Royaume-Uni : 48 % ; France : 58 %).
  • Les consommateurs britanniques sont trois fois plus enclins à communiquer leur adresse e-mail à une banque (68 %) qu’à une entreprise fabriquant des dispositifs intelligents (IoT) (19 %).
  • Moins de la moitié des consommateurs français toléreraient une faille de données chez une entreprise, tandis que 60 % des Britanniques, 66 % des Allemands et même 75 % des Néerlandais se montreraient compréhensifs.   

L’attitude des entreprises et des consommateurs vis-à-vis des données a changé en 2020, et nous devons nous y adapter et aller de l’avant. Ce qui est clair, c’est qu’en 2021, nous devons nous ouvrir à l’ère des données sans laisser personne derrière nous. Le monde a changé et il n’a jamais été aussi important d’adopter des pratiques commerciales responsables et collaboratives. Pour que les entreprises tirent profit de l’utilisation des données, elles doivent faire en sorte que tout le monde en bénéficie.

----------------------------------------------------
Thanks!
Frederik Maris

Splunk
Posted by

Splunk