Nous sommes entrés dans l’ère des données. Êtes-vous prêt ?
Une enquête conduite auprès de plus de 2 200 décideurs IT et métier internationaux montre comment les entreprises peuvent exploiter les technologies qui entraînent une véritable révolution des données.

Les données : elles sont au cœur de tout

Un quart de siècle de transformation numérique a permis l’avènement de l’ère des données. De l’introduction du courrier électronique à l’analyse big data, en passant par le haut-débit, le Wi-Fi, le stockage cloud et le SaaS, toutes les pièces du puzzle se sont mises en place. Et aujourd’hui, en 2020, nous sommes à l’aube d’une ère nouvelle.

Pour réussir dans cette nouvelle ère, toutes les entreprises ont besoin d’avoir une vision complète de leurs données et des informations en temps réel pour pouvoir passer à l’action sans délai.

Nous avons voulu savoir : est-ce que les entreprises d’aujourd’hui sont prêtes pour les données de demain (et c’est littéralement demain)?

Seules 14 % des entreprises sont préparées pour l’ère des données. Sur les 86 % qui se disent non préparées, seules 8 % pensent qu’elles le seront à temps.

Peut-on encore avoir un volume de données gérable ?

En travaillant avec des chercheurs de True Global Intelligence, nous avons enquêté auprès de 2259 décideurs IT et métier dans le monde, qui nous ont confessé que le volume et la valeur de leurs données étaient en hausse. Les deux tiers d’entre eux pensent que le volume des données sera multiplié par près de 5 d’ici 2025.

Ces leaders de première ligne ont également dit :

Les données sont très ou extrêmement précieuses pour le succès global de leur entreprise (81%), l’innovation (75%) et la cybersécurité (78%).

Et pourtant :
  • 66 % des décideurs IT et métier indiquent que la moitié ou plus des données de leur entreprise sont des dark data (inexploitées, non quantifiées, inutilisées), soit une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente.
  • 57% estiment que le volume de données augmente déjà plus vite que la capacité de leur entreprise à le gérer.
  • 47 % déclarent tout simplement que leur entreprise ne sera pas à la hauteur d’une augmentation rapide du volume de données.
Les six moteurs de l’ère des données

Les principaux catalyseurs de l’ère des données sont des technologies émergentes qui découlent de la croissance exponentielle des données autant qu’elles y contribuent.

Les principales technologies émergentes sont :
Les réseaux 5G
L’Internet des objets (IoT)
L’Intelligence Artificielle et le Machine Learning (IA/ML)
La réalité augmentée et la réalité virtuelle (AR/VR)
La blockchain
L’edge computing

Ce ne sont pas les seules technologies et il y en aura d’autres, mais elles sont le fer de lance de la transformation des données. Notre étude a conclu que, parmi les participants :

42 % en moyenne des décideurs IT et métier ont le sentiment d’avoir un haut degré de maîtrise de ces technologies.
53 % des entreprises ne s’y préparent pas du tout.
  • La moitié (49%) pensent utiliser ces technologies à l’avenir.
  • L’IoT a le plus fort taux de pénétration (mais avec 28 % seulement), tandis que la 5G a le calendrier d’implémentation le plus court : 2,6 ans.
  • Les participants ont une confiance variable dans leur compréhension du vaste potentiel de la 5G : 45 % des participants américains disent la comprendre, alors qu’ils sont 62 % en Chine et 24 % au Japon.
Tous les secteurs, dans le monde entier

Le rapport intitulé «Nous sommes entrés dans l’ère des données. Êtes-vous prêt ?» examine les données de différentes régions du monde et secteurs verticaux pour mieux comprendre la compétitivité des industries et des régions à l’ère des données. Les conclusions clés du rapport sont :

  • Dans cinq technologies sur six, les services financiers sont à la première place du développement des scénarios d’utilisation. Le secteur de la vente au détail arrive en deuxième place dans la plupart des cas, en dépit d’un retard notoire dans l’adoption de l’IA.
  • 75% des entreprises du secteur de la santé disent que la moitié de leurs données ou plus sont des dark data.
  • Le secteur public est en retard sur les entreprises commerciales dans l’adoption des technologies émergentes.
  • La plupart des participants du secteur de la fabrication (78 %) prévoient une croissance du volume de données supérieure à tous les autres secteurs ; et ils sont 76 % à anticiper une hausse de la valeur des données.
On observe également des variations selon les régions :
France

En France, 59% des répondants estiment que personne ne parle de l’impact de la prochaine vague de données dans leur entreprise.

Paris La Défense, France

États-Unis

Les participants américains sont deuxième en termes de confiance dans leur capacité à se préparer à une croissance rapide des données : 59 % indiquent en effet qu’ils sont au moins assez confiants. 

San Francisco, Californie, États-Unis

Chine

Ce ne sont pas moins de 90 % des participants de Chine qui pensent que la valeur des données va croître. Ils sont de loin les plus optimistes concernant l’impact des technologies émergentes et s’y préparent activement : 83 % des entreprises chinoises sont préparées, ou en train de se préparer, à faire face à une augmentation rapide des données, contre 47 % toutes régions confondues.

Shenzhen, Chine

Japon

Au Japon, 67 % des participants indiquent avoir des difficultés à tenir le rythme, contre une moyenne globale de 58 %. 

Osaka, Japon

Royaume-Uni

Les responsables britanniques indiquent actuellement une utilisation relativement faible des technologies émergentes, mais ils envisagent avec optimisme de les utiliser à l’avenir. Par exemple, seuls 19 % des participants britanniques indiquent utiliser actuellement les technologies d’IA/ML, mais 58 % indiquent leur intention de le faire à l’avenir. 

Londres, Angleterre, Royaume-Uni

Téléchargez le rapport complet pour connaître les tendances et les perspectives globales  sur cinq secteurs d'activité et huit pays (États-Unis, Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Allemagne, Chine, Japon et Australie).

Le profil des leaders...

Sur les cinq secteurs interrogés, les représentants de quatre d'entre eux pensent que le leur est le mieux placé pour tirer parti de la vague de données générée par – et générant – l’ère des données. Mais cela demande de penser stratégiquement et une préparation tactique intense.

Lisez le rapport pour comprendre le paysage concurrentiel et les quatre recommandations clés pour prospérer à l’ère des données.