false
Communiqué de presse

État de l’observabilité en 2022 : les organisations matures sur le sujet réduisent nettement les coûts tout en innovant davantage

Une étude mondiale montre que les leaders de l’observabilité économisent plus de 20 millions de dollars liés aux coûts des interruptions de service

PARIS – 17 mai 2022 – Splunk Inc. (NASDAQ : SPLK), le leader des plateformes de données pour la cybersécurité et l’observabilité, en collaboration avec Enterprise Strategy Group, publie aujourd’hui son rapport État de l’observabilité en 2022. Ce rapport mondial analyse la manière dont l’observabilité façonne l’avenir des organisations. L’étude, menée auprès de 1 250 professionnels, responsables et experts de l’observabilité du monde entier, révèle que celle-ci est déjà une composante obligatoire de la transformation numérique et souligne son potentiel pour aider les entreprises à réaliser des économies conséquentes et attirer les meilleurs talents.

Le rapport indique que les plus grands experts (leaders*) de l’observabilité sont capables de réduire de 90 % les coûts annuels liés aux interruptions de service, de 23,8 millions de dollars à seulement 2,5 millions de dollars, par rapport aux débutants en matière d’observabilité. De plus, les leaders de l’observabilité innovent davantage et atteignent plus facilement leurs objectifs de transformation numérique ou ont plus de succès dans d’autres initiatives  : 

  • Les leaders de l’observabilité ont lancé 60 % en plus de produits ou de sources de revenus des équipes développant des applications que les organisations débutantes au cours de l’année écoulée ;

  • Grâce à leur investissement dans l’observabilité, les leaders signalent un temps moyen de résolution 69 % plus rapide face aux temps d’arrêt imprévus et aux dégradations de performance  ;

  • 66 % des leaders indiquent avoir une excellente visibilité sur les performances applicatives (contre seulement 44 % des débutants). De même, 64 % des leaders disent avoir une excellente visibilité sur leur posture de sécurité (contre 42 % des débutants) ;

  • Les leaders sont deux fois plus nombreux à pouvoir détecter les problèmes liés aux applications développées en interne en quelques minutes, ce qui se traduit par une amélioration du temps moyen de détection (MTTD) de 37 %.

Spiros Xanthos, SVP et directeur général de l’observabilité chez Splunk, explique : « Notre étude confirme à quel point l’observabilité est vitale pour chaque entreprise. Les plus grands experts de l’observabilité se sont donné un avantage en matière de transformation numérique tout en réduisant massivement les coûts liés aux temps d’arrêt et en décuplant leur capacité à innover davantage que leurs concurrents. Ces leaders sont donc plus compétitifs, résilients et efficaces. »

Il est important pour chaque entreprise de devenir mature en termes d’observabilité, notamment pour mieux gérer la complexité accrue du cloud. En effet, les organisations migrent vers le cloud depuis plus d’une décennie. Au cours des dernières années, les architectures hybrides et les opérations multicloud ont rendu plus complexes les écosystèmes cloud de nombreuses entreprises. 70 % des participants utilisent plusieurs services cloud et la transition vers le multicloud entraîne une gestion plus délicate :

  • 75 % des participants à l’étude disposent de nombreuses applications cloud-native qui s’exécutent dans plusieurs environnements (sur plusieurs clouds publics ou bien sur site et dans un cloud public) ; 

  • Les leaders sont plus nombreux encore à indiquer exploiter couramment des applications de ce type (92 % contre 68 % des débutants) ;

  • 36 % des entreprises (et 47 % des leaders) qui recourent au cloud public pour exécuter des applications développées en interne utilisent aujourd’hui au moins trois clouds publics différents, et 67 % prévoient de faire de même dans les 24 prochains mois.

Bien que les défis de l’observabilité soient mondiaux, le rapport révèle des différences importantes selon les pays :

  • Les organisations canadiennes sont en retard dans leur parcours d’observabilité : 79 % sont débutantes en la matière (contre 58 % en moyenne dans les autres pays) et seulement 2 % sont des leaders (contre 10 % dans le reste du monde) ;

  • Les entreprises japonaises ont connu un succès remarquable en utilisant les technologies AIOps pour résoudre des problèmes récurrents dans leur environnement : 74 % déclarent que cela a été un intérêt de l’AIOps, contre une moyenne de 55 % dans les autres pays ; 

  • Les entreprises indiennes sont plus avancées dans l'observabilité : elles ne sont que 29 % de débutantes, contre 62 % en moyenne dans les autres pays. 

La France en particulier présente des différences vis-à-vis des autres pays : 

  • Les entreprises françaises sont en retard dans le domaine de l’observabilité : 74 % sont débutantes sur ce marché (contre 58% en moyenne dans les autres pays) et seulement 5 % sont leaders (contre 10 % dans le reste du monde).

  • Les entreprises françaises affirment plus souvent que leurs investissements dans les technologies AIOps les ont aidées à réduire leur temps moyen de réparation (MTTR) (58 % contre 43 % en moyenne dans les autres pays) ;

  • Les entreprises françaises sont moins confiantes quant à l’avenir des applications cloud-native : 46 % expliquent qu’une plus large part de leurs applications seront cloud-native, contre une moyenne de 69 % dans les autres pays.

  • Les entreprises françaises ont tendance à avoir des outils d’observabilité davantage en silo : 20 % des entreprises interrogées en France témoignent d’une large corrélation des données sur les différentes solutions, loin derrière la moyenne de 38 % dans les autres pays. 

Pour les entreprises cherchant à investir dans l’observabilité, la pénurie de talents est l’un des plus grands freins à l’amélioration de leur pratique. 95 % des participants évoquent des difficultés à trouver du personnel pour superviser et gérer la disponibilité de l’infrastructure et des applications, tandis que 71 % des entreprises affirment que cette pénurie de talents a entraîné des échecs de projets et d’initiatives.

Spiros Xanthos déclare : « les entreprises qui utilisent les outils et pratiques d’observabilité adaptés pour attirer les meilleurs talents sont les plus susceptibles de devenir des leaders dans ce domaine. En gérant le volume et la variété des données grâce à l’IA, les entreprises peuvent atténuer les problèmes de recrutement, tout en investissant dans la formation des meilleurs talents disponibles. La fidélisation des fournisseurs et la rationalisation des outils permettront également aux entreprises de sélectionner l’arsenal qui leur donne le maximum de visibilité avec le minimum d’impact sur la charge de travail des équipes, réduisant par la même occasion les risques de burn-out pour les employés. »

Pour en savoir plus et découvrir les recommandations du rapport État de l’observabilité en 2022, rendez-vous sur le site de Splunk.

*Le rapport définit les leaders de l’observabilité comme suit : les organisations avec 24 mois d’expérience dans l’observabilité et capables de corréler les données de tous les outils d’observabilité, qui ont avancé dans le processus de rationalisation de leurs fournisseurs et ont commencé à adopter des technologies IA/ML dans leur arsenal d’observabilité.

Méthodologie
Cette étude mondiale a été menée de début février à la mi-février 2022 en partenariat avec Enterprise Strategy Group. Les 1 250 experts ITOps et du développement d’application qui passent plus de la moitié de leur temps à traiter des questions d’observabilité viennent des 11 pays suivants : Australie, Canada, France, Allemagne, Inde, Japon, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Singapour, Royaume-Uni et États-Unis.

 

À propos de Splunk Inc.

Splunk contribue à la construction d’un monde numérique plus sûr et plus résilient. Les organisations comptent sur Splunk pour éviter que les problèmes de sécurité, d’infrastructure et d’application ne deviennent des incidents majeurs, résister aux effets néfastes des perturbations numériques et accélérer leur transformation numérique.


Splunk, Splunk> et Turn Data Into Doing sont des marques commerciales et des marques commerciales déposées de Splunk Inc., aux États-Unis et dans d’autres pays. Tous les autres noms de marques, noms de produits ou marques commerciales appartiennent à leurs propriétaires respectifs. © 2022 Splunk Inc. Tous droits réservés.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Media Contact
Alex Perryman
Splunk Inc.
aperryman@splunk.com
Investor Contact
Ken Tinsley
Splunk Inc.
IR@splunk.com