Trucs et astuces

Monitorer la télémétrie d'une F1 (virtuelle)

Dans ce nouvel article, je poursuis l'exploration des données dans les objets de mon quotidien.

Après m'être intéressé à ma consommation Netflix ou mon rythme de vie à travers ma montre connectée, je me penche aujourd'hui sur une source de données qui combine deux de mes passions : la Formule 1 et les jeux vidéos.

Je vais vous présenter comment Splunker votre PS4 pour analyser vos données de télémétrie et vos performances sur le jeu F1 2021.

Enfilez vos casques,  je vous emmène faire un tour, forcément à bord d'une McLaren, sur la piste de Monza, alias "le temple de la vitesse".

Comment collecter les données ?

Tout d'abord, il va falloir activer la télémétrie sur votre jeu. Rien de plus simple ici, il suffit de se rendre dans les paramètres et de saisir l'adresse IP vers laquelle vous voulez envoyer vos données (votre serveur Splunk ou application intermédiaire).

Voilà pour la partie simple, ensuite plusieurs options plus ou moins complexes s'offrent à vous :

  • Créer un Data Input UDP dans Splunk. Il suffira d'y indiquer le même port que dans votre jeu (20777 par défaut). Par contre ça se gâte ensuite car il faudra décoder l'intégralité des données avant d'avoir quelque chose d'exploitable.
  • Ou utiliser une application intermédiaire sur PC ou mobile qui vous permettra de visualiser vos performances et les exporter (souvent en format JSON ou CSV). J'ai testé l'application PC PXG F1 Telemetry qui permet d'exporter facilement chacun de vos tours de piste au format JSON.
  • Enfin, si vous possédez une ancienne version du jeu (2020 ou 2019), sachez qu'il existe sur Splunkbase deux add-ons qui permettent la collecte et la conversion des données en format lisible : F1 2019 Add-on for Splunk et F1 2020 Add-on for Splunk.

La télémétrie, à quoi ça sert ?

Une fois la télémétrie activée, vous accèderez à une quantité de données impressionnante concernant votre voiture et vos courses virtuelles.

C'est bien simple, vous retrouverez absolument toutes les informations possibles et imaginables, des plus basiques (vitesse, changement de vitesses, temps au tour, etc ...) aux plus complexes (réglages de la voiture, usure, pression effectuée sur les pédales, etc ...)

Voici un aperçu des spécifications des données (au format 2020) : https://forums.codemasters.com/topic/50942-f1-2020-udp-specification/

Et voici à quoi ressemble le JSON pour un seul tour de piste : 17000 lignes de paramètres remontées !

Visualisons cela sous Dashboard Studio

Voici plusieurs dashboards qui vont nous permettre de découvrir mes performances sur le jeu. Dashboard Studio est maintenant inclus dans Splunk depuis les versions 8.2.

Tout d'abord, un résumé des données de télémétrie, qui permet de se rendre compte de la folie et du talent nécessaire pour conduire ces voitures en vrai.

Rendez vous compte, on parle ici d'une vitesse maximum atteinte de 340km/h, tout en recevant plus de 4G au plus fort de l'accélération ou du freinage à chaque tour !

Sur cette piste de Monza propice à la vitesse, j'ai passé 80% de mon temps lors de chaque tour avec la pédale d'accélération enfoncée à 100% !

Qu'en est-il des performances sur la piste ?

La télémétrie nous permet de suivre l'impact du moindre changement de réglage. Ici j'ai réalisé 3 tours avec chaque jeu de réglage, en partant du standard offrant un équilibre vitesse/contrôle et en allant vers celui offrant une vitesse maximale.

Sans surprise sur une piste comme celle ci, le réglage "vitesse maximale" nous permet d'effectuer les meilleurs temps et la vitesse maximale de pointe. Mais il nous offre également moins de contrôle et plus de risque avec par exemple un dernier tour qui m'a fait visiter les graviers et fait perdre 10 secondes alors que je partais pour battre mon record.

On constate également facilement que le record du secteur 2 (celui avec le moins de ligne droite) a été réalisé avec un réglage offrant un compromis vitesse/contrôle.

En combinant mes meilleurs secteurs, j'aurais pu améliorer mon temps de presque 0,5 secondes, ce qui reste encore loin des records de la F1. En effet, si l'on compare avec la réalité, l'année dernière sur les séances d'essais le meilleur temps fut de 1min 19s 555 soit presque 4 secondes de moins que mon meilleur tour virtuel...

Ce n'est pas aujourd'hui que je prendrais la place de Lando Norris !

Arrêt aux stands avec Splunk TV

Restons donc du côté des stands à analyser les données, c'est plus prudent.

J'ai testé ici l'application Splunk TV disponible pour TV Android, pour visualiser et partager mes résultats sur grand écran. Avant de pouvoir utiliser l'application, il va falloir installer l'application Splunk Cloud Gateway sur votre serveur Splunk. Cela va vous permettre de gérer les appareils autorisés à accéder à vos données Splunk.

Un code s'affiche du côté de votre application. Il ne reste plus qu'à le saisir dans l'administration Splunk pour synchroniser l'appareil. Vous pouvez également gérer à ce niveau les applications que vous souhaitez rendre visible sur votre TV.

Et voilà ! Pas plus de configuration, vos dashboards sont désormais accessibles sur votre TV, et l'application et même compatible avec Dashboard Studio.

Voici ce que cela donne avec un nouveau tableau de bord analysant mes changements de vitesse en course, ainsi que l'état de mes pneumatiques.

La version PC

 

Et le rendu sur TV

Pour aller plus loin techniquement

Si cet article vous a donné envie de foncer sur Netflix regarder la nouvelle saison de Drive to Survive ou de passer vos dimanches dans votre canapé devant les Grands Prix, n'oubliez pas que vous pouvez facilement Splunker tout votre quotidien.

Les autres articles pour Splunker votre quotidien

***

Cet article est signé Thomas Labetoulle, talentueux Consultant Splunk chez notre partenaire CGI. Depuis 2017, il accompagne ses clients dans la mise en place de Splunk pour exploiter et valoriser leurs données. Thomas est certifié Splunk Admin, et il s’est formé à de nombreux modules comme ITSI, Enterprise Security ou encore Splunk Dashboards Beta. 

Splunk
Posted by

Splunk