Machine Learning

2020 : les domaines où les données montrent leur potentiel

Prédictions Splunk pour 2020D’habitude, au tournant de chaque nouvelle année, nous voyons fleurir les prédictions des experts, des analystes et des acteurs clés de tous les secteurs. Cette année a été si particulière que les tendances ont été parfois bousculées, parfois confirmées. Nous pouvons désormais envisager ces tendances sous un nouvel angle. Plus qu’un catalogue, elles dessinent un parcours, celui d’un nouveau départ (toutes les ressources Global Restart sont à retrouver ici).

Nous subissons une transformation constante : chez Splunk, nous gérons même généralement plusieurs transformations simultanément. Mais trop souvent, les entreprises voient la transformation comme un processus externe : la modernisation de l’infrastructure, le passage au cloud, l’installation d’un nouvel outil d’ERP ou de CRM. L'ajout d’une pincée de poudre magique d’IA. Cela revient un peu à acheter une nouvelle tenue : on se met sur son trente-et-un mais on reste la même personne. 

Selon moi, on passe ainsi à côté d'un point clé de la transformation : quels que soient les outils et les technologies impliquées, une « transformation » ne doit pas seulement changer les outils. Elle doit changer la façon dont l’entreprise est gérée, mais aussi parfois ses motivations. Elle transforme les modes opératoires. Elle vous transforme, vous aussi.

Les perspectives de Splunk pour cette année si particulière

C’est ce qui m’est venu à l’esprit en relisant le Rapport des prédictions Splunk pour 2020. L’édition de cette année met en perspective des opportunités passionnantes et des avertissements inquiétants, deux aspects essentiels pour envisager un avenir inédit.

Dans la catégorie « Je n’en peux plus d'attendre » : 

  • La 5G est sans doute le changement le plus excitant et celui qui affectera le plus vite de très nombreuses entreprises. Avec le début du déploiement de la 5G (qui sera lent et fragmentaire au départ), nous allons voir émerger de nouveaux appareils, de nouvelles sources d’efficacité et des modèles commerciaux entièrement inédits. 
  • La réalité virtuelle et la réalité augmentée ont longtemps été cantonnées au secteur du jeu vidéo. Toutefois, des applications commerciales pertinentes et innovantes sont en train de voir le jour dans les secteurs médicaux et industriels, ainsi que dans la vente de détail. Des soins médicaux plus accessibles et de meilleure qualité, des opérations industrielles plus sûres et fiables, des expériences d'achat encore inimaginables : on ne peut qu’être enthousiaste face à ces perspectives. Et même si les implications pour le jeu vidéo sont excitantes, je pense que c’est dans le monde des affaires que l’impact de l’AR/VR sera le plus important.
  • Le traitement du langage naturel permet d'appliquer plus facilement l’intelligence artificielle à toutes sortes de domaines, de la gestion du risque financier au recrutement des talents. Comme avec bien d'autres technologies, la clé consiste à faire un usage soigneusement réfléchi de ces progrès. 

Dans la catégorie « Restons prudent » :

  • Les deepfakes se développent de façon inquiétante : ils font peser la menace de la diffusion de fausses informations d’un genre nouveau et confrontent les directeurs de sécurité informatique à des attaques d’ingénierie sociale (social engineering) sans précédent. C’est une chose de rester vigilant face à des e-mails suspects. Mais quand on est certain de reconnaître la voix au téléphone ou le visage en vidéo, il faut gérer une toute nouvelle couche de complexité et de considérations erronées.
  • Attaques contre l’infrastructure : en cette année électorale américaine, nous sommes tous conscients des risques de piratage et de manipulation, mais la vulnérabilité des infrastructures critiques reste un risque majeur dont les attaques par ransomware commencent seulement à émerger.

Des outils existent pour réduire ces menaces : des technologies axées sur les données détectent les manipulations numériques ou tracent les armées de robots responsables des attaques de désinformation coordonnées, et des outils de renseignements sur les menaces comme le framework MITRE ATT&CK sont adoptés par les SOC autant que les fournisseurs de sécurité. Ce cadre illustre d'ailleurs à la perfection la puissance des données et du partage des informations dans l’effort pour améliorer la sécurité de tous.

Prédictions Splunk pour 2020Évoluer avec son temps

En tant que leader, je m’efforce de faire avancer Splunk et je dois me tourner vers l'avenir en me posant une question : « Comment cela va-t-il transformer mon équipe ? Comment devons-nous changer pour réussir ? » J’encourage chacune et chacun à réfléchir aux nouvelles technologies et à leur impact sur nos vies, afin de se positionner en vue des futurs possibles. Les décideurs métier auront besoin d’acquérir une meilleure connaissance des données et d’apprendre à parler aux équipes techniques et à les guider. Les responsables informatiques devront continuer d’enrichir leurs compétences de gestion et de communication, car ils vont choisir et administrer plus de technologies qu’ils ne vont en développer. Nous devons apprendre à gérer des outils techniques complexes sans nous laisser impressionner, car l’interface humaine va rester cruciale.

Certains décideurs préfèrent encore « se fier à leur instinct » plutôt que de « s’appuyer sur les données ». J'ai toujours pensé que c'était une fausse dichotomie. Il serait irresponsable d’ignorer les preuves des données, mais celles-ci ne font généralement qu’informer les décisions, sans les trancher. Un algorithme peut explorer des quantités de données considérables et y reconnaître des schémas. Un logiciel peut extraire ces renseignements et les rendre sous une forme graphique et élégante. La capacité à poser les bonnes questions au départ et à décider d’une voie d'action une fois en possession de ces informations reste un talent humain. C’est la combinaison de l’instinct et des données qui continuera d'amener les meilleures décisions.

Les Prédictions Splunk de cette année offrent plusieurs excellentes approches pour comprendre les changements à venir et en cours, qui sont autant de sources d'inspiration pour la transformation de nos entreprises et de nos pratiques dans une optique de réussite.

*Cet article est une traduction de celui initialement publié sur le blog Splunk anglais.

Doug Merritt
Posted by

Doug Merritt

Doug Merritt est le Président et CEO de Splunk, et membre du Conseil d’administration depuis 2015. Auparavant, Doug a été Vice-président senior, des opérations de terrain de 2014 à 2015. Avant de rejoindre Splunk, il a été vice-président senior du Marketing produits et solutions de Cisco Systems, Inc, spécialiste des réseaux, de 2012 à 2014. De 2011 à 2012, il a été le CEO de Baynote, Inc., une entreprise spécialisée dans les technologies du marketing et de la personnalisation comportementale. Auparavant, Doug a rempli plusieurs fonctions exécutives et siégé au Comité exécutif élargi de SAP A.G., de 2005 à 2011. De 2001 à 2004, il a occupé le poste de vice-président du Groupe et Directeur général de la division Produits de gestion du capital humain chez PeopleSoft Inc. (acquise par Oracle Corporation). Il a également été le cofondateur et le CEO d’Icarian, Inc., une société basée sur le cloud (depuis acquise par Workstream Corp.), de 1996 à 2001. Il détient un BS de l’Université du Pacifique à Stockton, Californie. Il est né en 1964 et a fait sa scolarité à Miramonte High à Orinda, également en Californie. 

Tags

2020 : les domaines où les données montrent leur potentiel

Afficher tous les tags
Show Less Tags

Join the Discussion